livres disponibles ou indisponibles ?
Qui représentait qui quand les écrivains du vingtième siècle étaient trahis ?


Qui représentait qui ?



En la personne de Frédéric Mitterrand, ministre de la Culture et de la Communication, c'était naturellement l'état impartial, mandaté par le peuple pour gérer au mieux notre société, dans l'intérêt général. Certes, monsieur Frédéric Mitterrand versant écrivain, est en relation avec les éditeurs. Il publie principalement chez Robert Laffont, qui n'est pas dans l'escarcelle Lagardère mais chez Editis, le deuxième groupe d'édition français.

René Ricol est commissaire général à l'investissement, il est chargé de veiller sur les 35 milliards de l'emprunt national, sous l'autorité du Premier ministre. Le financier.

Antoine Gallimard, président du Syndicat national de l'Edition représentait donc les éditeurs.

Jean-Claude Bologne, président de la Société des gens de lettres, représentait alors les écrivains.


accueil livres indisponibles du XXe siècle ? Ne vous laissez pas piéger par les éditeurs page qui